La CNIL a fait remarquer que 24 500 organisations ont nommé un délégué à la protection des données («DPD»), qui représente 13 000 DPD. En comparaison, seuls 5 000 DPOs ont été nommés dans le cadre de la précédente protection des données. Depuis le 25 mai 2018, la CNIL a également reçu environ 7 notifications de violation de données par jour, totalisant plus de 600 notifications de violation de données, ce qui a touché 15 millions personnes. La CNIL continue de recevoir un grand nombre de demandes d`autorisation dans le secteur de la santé (plus de 100 demandes déposées depuis le 25 mai 2018, en particulier à des fins d`essais cliniques). En ce qui concerne les actions ou initiatives à venir de la CNIL, la CNIL a annoncé qu`elle proposera prochainement les nouveaux outils suivants: cliquez pour vous connecter en tant qu`utilisateur existant ou inscrivez-vous pour pouvoir imprimer cet article. L`autorité de protection des données de la France, la CNIL, a publié un guide pour les processeurs de données pour aider à mettre en œuvre les nouvelles obligations pour le règlement général sur la protection des données de l`UE, Hunton & Williams`privacy & information sécurité Loi blog rapports. Le guide passe en revue la portée étendue du RGPD et offre une liste de contrôle en trois étapes pour les processeurs de données, y compris l`évaluation de la nécessité de nommer un délégué à la protection des données, d`examiner et d`analyser les contrats existants et de créer un inventaire des données opérations de traitement. Le guide fournit également des explications sur les obligations du processeur dans la nomination d`un sous-traitant, l`assistance au responsable du traitement lors des évaluations d`impact sur la protection des données et la notification des violations de données. Histoire complète la CNIL a rappelé qu`un total de 18 lignes directrices du RGPD ont été adoptées au niveau de l`UE et que sept directives sont actuellement élaborées par le Comité européen de la protection des données («EDPB») (par exemple, des lignes directrices sur la portée territoriale du RGPD, des transferts de données et des vidéos surveillance). En outre, la plate-forme informatique choisie pour soutenir les procédures de coopération et de cohérence dans le cadre du RGPD a été efficace depuis le 25 mai 2018.

En ce qui concerne les évaluations d`impact sur la protection des données («DPIAs»), la CNIL a présenté à l`EDPB une liste des opérations de traitement nécessitant une DPIA. Une fois validé par l`EDPB, cette liste et des directives additionnelles seront publiées par la CNIL. Le 25 septembre 2018, la Français Data Protection Authority (la «CNIL») a publié les premiers résultats de son évaluation factuelle de la mise en œuvre du règlement général sur la protection des données (RGPD) de l`UE en France et en Europe. Lors de cette évaluation, la CNIL a tout d`abord rappelé l`état actuel du cadre juridique Français et a fourni des chiffres clés sur la mise en œuvre du RGPD du point de vue des experts en matière de protection de la vie privée, des particuliers et des autorités de contrôle de l`UE. La CNIL a ensuite annoncé qu`elle adopterait prochainement de nouveaux outils RGPD. Lisez l`évaluation factuelle complète (en Français). La Loi sur la protection des données Français («la Loi») et son décret d`application ont été modifiés par une loi et un décret publiés respectivement le 21 juin et le 3 août 2018, afin d`aligner le droit Français sur le RGPD et de mettre en œuvre la directive européenne sur la protection des données pour la police et Autorités de justice pénale. Toutefois, certaines dispositions de la loi demeurent inchangées et ne sont plus applicables.